Utilize este identificador para referenciar este registo: http://hdl.handle.net/10400.12/3502
Título: De onde falar do signo
Autor: Amado, M. Teresa
Data: 1978
Editora: Instituto Superior de Psicologia Aplicada
Citação: Analise Psicológica, 1(3), 81-88
Resumo: RESUMEE: Dès l’annonce de la sémiologie par Saussure comme la nouvelle science que s'occuperait de Ia vie des signes linguistiques et non linguistiques au sein de la vie sociale, c'est le développement même de la linguistique qui contribue pour en dégager, tandis qu'elle s'en éloigne, de plus en plus nettement le champ et l’objet. Les différentes voies successivement empruntées et abandonnées par les recherches sémiologiques mettent en évidence la nécessité d’une critique rigoureuse de la notion du signe, telle que Saussure l'avait d'abord posée. La sémiotique actuelle voit alors dans les textes littéraires et en spécial les plus modernes, son objet d'étude par excellence. La où I ‘écriture met en question la domination de la langue dans le langage et le signe comme principe structurateur de tout fait de langage, la sémiotique trouve dans la signifiance comme procès de la signification le véritable mouvement qui soustend toute pratique signifiante. En prenant le groupe Tel Quel comme l‘origine d'un des apports les plus importants aux études sémiotiques actuelles, les travaux de 1. Kristeva et de Ph. Sollers sont indiqués en rapport avec quelques aspects essentiels de leur théorisation, y compris sa relation aux euvres de Freud et de Marx.
Peer review: yes
URI: http://hdl.handle.net/10400.12/3502
Aparece nas colecções:MTI - Artigos em revistas nacionais

Ficheiros deste registo:
Ficheiro Descrição TamanhoFormato 
AP 1978_3_81.pdf768,12 kBAdobe PDFVer/Abrir


FacebookTwitterDeliciousLinkedInDiggGoogle BookmarksMySpace
Formato BibTex MendeleyEndnote Degois 

Todos os registos no repositório estão protegidos por leis de copyright, com todos os direitos reservados.